Mardi 29 août 2017

Brefs échanges entre promeneurs (pro-meneurs) sur le sentier de la transition :

Bruno :
Voici un article récent qui ne m’a pas laissé indifférent comme tous ceux écrits par Yves Cochet d’ailleurs : http://www.liberation.fr/debats/2017/08/23/de-la-fin-d-un-monde-a-la-renaissance-en-2050_1591503

Je crois qu’il est important de rester lucide sur cet avenir commun parce que si nous ne le faisons pas nous, aucunes chances pour que « Mme Michu » le fasse. Pour nous aider à cette réflexion, c’est ce magnifique diaporama que j’ai en tête depuis des années qui m’à convaincu sur le nécessaire engagement: http://www.espci.org/fr/jancovici

Jean-Paul:
Effectivement tout ce qui est dit par les uns et les autres lanceurs d’alerte est important.

Chaque lanceur d’alerte pose une loupe sur un point ou un domaine précis, d’autres arrivent à faire des synthèses et très peu arrivent à une vision globale.

Il faut aussi savoir que nous avons reçu une culture binaire du « tout ou rien », ”bon / mauvais”, ”gauche/droite”, etc … et très peu de personnes arrivent à en percevoir les nuances.
Je suis persuadé que la transition avec tous les changements culturels qui iront avec, permettra aux occidentaux de mieux intégrer les nuances déjà intégrées dans les cultures orientales (pas toutes). L’approche symbolique et philosophique en tenant compte de toutes les connaissances sur le vivant y contribuerons.

Mais effectivement comme tout ceci est révolutionnaire (Re-évolutionnaire), il faudra  une peu de patience et probablement, il y aura des période de trouble pas très agréable (sur plusieurs générations).
Faisons en sorte, que le passage soit le moins pénible plus agréable possible <;)

Se pose la question : faut-il se battre avec les fantômes du passé qui s’écroule ou préparer les temps à venir ?
Encore une question binaire à nuancer et voir avec quels fantômes se battre, et quoi faire de neuf et surtout comment le faire avec le plus d’humanité possible.