Dimanche 6 août 2017

Fin de journée : dans mon potager élaboré en respectant les règles de l’agro-écologie, un merle se pose dans une allée paillée à 3m de moi. Je m’assied en tailleur, l’oiseau ne bouge pas, il m’observe. Maintenant, c’est moi qui ne bouge plus et je le vois gratter le paillis et de son bec picorer des insectes et autres vers. Une fois la petite zone ratissée, il sautille, se rapproche de moi, gratte la zone, picore et picore encore. Puis il s’arrête. Il observe et se rapproche encore de moi. Incroyable. Puis il regratte et picore et là il s’éloigne probablement rassasié.

Et moi aussi  je fus rassasié par tant de vie, tant de nature et par ce moment d’éternité magique.

Merci le destin.