Mardi 21 août 2017

Très peu de concepteurs et réalisateurs de bandes de culture, utilisent 2 matériaux naturels et aisés à mettre en œuvre : les tuiles et les ardoises.

Il est très facile de s’en procurer des anciennes gratuitement en consultant un couvreur qui rénove des toitures.
Il est très simple de les poser : il faut enfoncer verticalement une bêche dans le sol  et juste la manœuvrer d’avant en arrière pour élargir la tranchée en forme de « V ». Répéter l’opération en déplaçant la bêche de la largeur de la lame, puis enfoncer les tuiles ou ardoises les unes à côté des autres en les emboîtant. Il faut au préalable avoir trouvé le sens de disposition esthétique. Au besoin quand quelques unes sont en place remettre de la terre pour boucher la tranchée en V et tasser si nécessaire à l’aide d’une massette. Les ardoises trop larges doivent être recoupée en largeur pour effectuer une pose en courbe >> demander au couvreur qu’il vous prête son outil à couper les ardoises.

Il est possible d’effectuer des courbes ( pas trop serrées – suivant le type de tuiles). Pour boucler la pose de la dernière tuile qui doit rejoindre la première, il y a souvent un décalage; dans ce cas ressortir quelques tuiles et  refaire la tranchée en V un peu plus grande ou plus petite et avec un peu d’expérience cela raccorde. Puis (éventuellement poser un feutre géotextile à l’intérieur), remplir de terre, recouvrir de compost, puis de paillage.

Avantages : bonne barrière aux herbes indésirables surtout celle à racines traçantes, aspect esthétique, rapide à poser, résistant, accumulation et restitution de chaleur, meilleure gestion de l’humidité pour des sols parfois inondés.